Qu'est-ce que le quotient émotionnel ?

 

Le Quotient Émotionnel (Q. E.) peut se définir comme la capacité d'une personne à utiliser positivement ses propres émotions, à les gérer tout aussi positivement et à les reconnaître de semblable façon chez l'autre.

L'échange avec soi et avec autrui est donc le fondement même de tout le système.

 

 

Un bilan évolutif

 

 

Le Quotient émotionnel est un bilan dont la principale caractéristique est d'être parfaitement évolutif.

En effet, la plupart de nos émotions sont la résultante de notre milieu, de notre éducation, de nos expériences personnelles ainsi que des multiples facteurs moins prépondérants.

Par exemple, dans certaines familles il reste très mal venu d'exprimer sa tristesse ou sa colère ou à l'inverse, sa joie : les choses ne sont pas exprimées aussi clairement en ces termes mais c'est l'attitude de réprobation ou d'encouragement de l'entourage qui se chargera de cet apprentissage implicite chez l'enfant.

Vous le savez, la communication non verbale est souvent plus prégnante que l'expression orale en elle-même.

De surcroît, les conversations véhiculées à longueur de journée par les adultes, en présence du petit enfant vont avoir tendance à façonner inconsciemment chez lui son mode de pensée et son comportement face à l'autre.

 

Influence de l'éducation

 

 

Selon les propos tenus, certaines paroles risquent de l'encourager, le dissuader ou quasiment lui interdire d'adopter telle ou telle attitude et même telle ou telle façon d'exprimer ses émotions.

Dans nombre de familles, on admettra plus facilement les pleurs chez la petite fille en cas de contrariété plutôt que la colère, alors que chez le garçon ce pourra être l'inverse.

Dans son désir d'être accepté par ses parents et surtout, en tout cas, pour ne pas prendre le risque d'être éventuellement rejeté, l'enfant va adopter le comportement que l'on attend de lui ou plus exactement qu'il suppose que l'on attend de lui...

Dans cette perspective, l'enfant aura tendance à éviter un comportement ou l'expression de certaines émotions qui lui sembleraient condamnables.

Si à certains moments l'enfant peut imaginer que ses parents exigent de lui un comportement déterminé, même s'il ne s'agit que d'une croyance (un fantasme), à d'autres moment, ce sont les parents eux-mêmes qui auront une véritable attente implicite de la part de leur progéniture.

Pour peu que les parents aient le désir inconscient de prolonger chez leur enfant le statut du "bébé fragile" qu'ils ont pu connaître, ils risquent fort d'avoir tendance à le surprotéger, à encourager son comportement de dépendance et sans le vouloir à le dissuader de prendre des initiatives même parfaitement anodines.

Jour après jour la personnalité du petit de l'homme va ainsi se modeler, même si ces exemples peuvent sembler caricaturaux et même si de nombreux autres facteurs vont fort heureusement intervenir dans la constitution de sa personnalité.

On voit bien là que chacun de nous a peut-être eu la chance de passer au travers de certains "héritages" familiaux quelquefois lourds à porter ou d'une éducation singulière...

 

Enrichir son capital émotionnel

 

En d'autres termes, si nous avons pu échapper à certaines façons d'être susceptibles de limiter l'expression de nos émotions, il est probable qu'avec l'aide d'une tierce personne, nous soyons tout aussi en mesure de poursuivre le dépoussiérage de l'aspect émotionnel de notre personnalité et même d'adjoindre à notre palette, des facettes expressives qui jusqu'à présent nous faisaient encore défaut... simplement parce qu'elles étaient absentes de notre éducation.

C'est l'analyse de votre QE qui vous orientera dans le choix judicieux que vous serez amené à faire en vue de développer et de modifier certains aspects de votre capital émotionnel.

En évaluant le Quotient émotionnel d’une personne, nous serons donc amenés à parler également de sa capacité et de sa volonté de vouloir faire évoluer ses émotions ainsi que des moyens qu’elle sera en mesure de mobiliser à cette occasion.

L’objectif ne consiste pas à « normaliser » les individus mais vise à leur permettre d’évoluer dans leur communication globale, avec pertinence et dans le respect de la personnalité de chacun, à la fois la vôtre mais également celle de l'autre.

Dans l’évaluation du QUOTIENT ÉMOTIONNEL, il ne s’agit donc pas de dresser un simple inventaire de vos émotions mais bien d’engager un processus parfaitement élaboré, censé enrichir le développement de votre personnalité.

N'oublions pas que pour être en mesure de reconnaître certains types d'émotions chez notre interlocuteur, nous devons déjà y avoir été sensibilisé, faute de quoi, nous ne pourrions pas parler le même "langage"...

 

 

Complexité de l'évaluation du Quotient Émotionnel

 

 

Retour à l'accueil