Comment exploiter au mieux son quotient émotionnel ?

 

Vous le savez pertinemment, tout capital que l'on ne fait pas fructifier finit par se déprécier au fil du temps.

C'est toujours regrettable !

Après la passation de votre Quotient Emotionnel et à réception de son compte rendu, il vous sera loisible de vous en tenir à ce bilan mais vous pourrez également choisir de développer davantage l'ensemble de vos capacités.

 

 

Pourquoi développer ce potentiel émotionnel ?

 

 

L’objectif consiste à développer certaines émotions insuffisamment représentées chez vous, tout en accordant, parallèlement moins de place à celles qui seraient par trop présentes ou quelquefois inadaptées à la réalité (émotions placebo *).

La nature ayant horreur du vide, lorsque certaines émotions se trouvent être « déficitaires », d’autres s'en trouvent alors surdimensionnées, par effet de compensation…

Le problème réside surtout dans le fait que, dans ce cas, ce ne sont pas nécessairement les émotions les mieux adaptées à la situation qui s'offrent à vous.

Ce jeu de pondération explique souvent la raison des difficultés que l’on peut parfois rencontrer dans la gestion de certaines situations problématiques.

Quelqu’un dont la personnalité exprimerait rarement sa satisfaction sera peut-être excessivement sérieux ou pessimiste ou même résolument introverti dans d'autres circonstances.

 

L'insuffisance émotionnelle

 

On voit bien là que d’une façon générale, malgré notre vigilance, toute insuffisance émotionnelle est souvent compensée par une expression excessive dans un autre type d’émotion (ou de « non émotion ») ...ou même à l'occasion de situations diamétralement opposées.

Ce travail sur les émotions est un formidable levier de développement personnel, raison pour laquelle nous lui accordons une attention toute particulière.

L'objectif final ne consiste nullement à "normaliser" les individus mais bien au contraire à leur permettre d'utiliser ou non, le potentiel mis à leur disposition quand ils le souhaitent et au niveau où ils l'entendent, sans excès ni insuffisance.

Il n'est pas condamnable, par exemple d'exprimer une émotion inappropriée (généralement négative) dans une situation particulière : tout l'intérêt est de le faire sciemment mais également, d'être aussi en capacité de savoir le faire différemment, si la situation se présentait...

 

 

Comment développer son potentiel émotionnel ?

 

 

Dans cette perspective, nous vous offrons la faculté de travailler d’une façon pratique et agréable sur des objectifs concrets personnels et/ou professionnels, afin de vous permettre d’être davantage en phase avec vous-même et avec les autres.

Ce perfectionnement n'est pas très long puisqu'il s'échelonne généralement sur quelques séances espacées dans le temps pour lesquelles nous définirons conjointement les objectifs et les modalités, le moment venu.

Nous travaillons toujours sous forme d’entretiens psychologiques en mode coaching sur des situations vécues ou susceptibles de se présenter à vous, avec un apport théorique en psychologie.

Au départ nous définirons précisément le cadre des interventions que vous souhaitez : professionnel, personnel ou mixte.

Tout cela donnera lieu à des mini-contrats dans la droite ligne de notre protocole initial.

 

 

L'Évolution de votre quotient émotionnel

 

Après quelques séances de perfectionnement et leur application dans vos domaines professionnel et/ou personnel, si vous en exprimez le souhait, nous pourrons être amenés,  à « requalifier » votre QUOTIENT ÉMOTIONNEL puisque cette évaluation demeure parfaitement évolutive.

Cela se fera sur le mode d’un « contrôle continu », lors de nos entretiens ponctuels de perfectionnement ; les modaliités en seront décidées d'un commun accord, tout en respectant la rigueur inhérente à ce type d'examen dont nous assumons la parfaite intégrité.

 

 

Le Quotient Émotionnel pour quoi faire ?

 

 

Retour à l'accueil

 

 

(*) RAPPEL : L'émotion placebo est une émotion que l'on exprime à la place d'une autre pour des raisons culturelles ou d'éducation. Par exemple, certaines personnes affichent constamment un sourire dit "de circonstance" même lorsqu'elles évoquent ou qu'elles vivent personnellement une situation dramatique. Dans ce cas, l'émotion de base est souvent méconnue (tristesse, colère ou autre...), au profit de cette émotion dite "placebo". Nous verrons la raison de sa présence et sa fonction principale.